Mise en sécurité de la Piscine Municipale

piscine-municipale

 

La construction de la piscine municipale date du début des années 90 et l’état actuel des deux bassins ne présentent pas les mesures d’hygiènes et de sécurité les plus appropriées pour recevoir du public. Une telle structure ne pourrait être considérée comme une piscine aux « normes de qualité, d’hygiène et de sécurité » valables pour une piscine municipale.

En effet, la qualité et la sécurité font défaut sur trois points :

  • D’une part, la peinture des bassins est en très mauvais état et se décompose d’année en année malgré un entretien annuel. Il n’est donc plus possible de peindre. Les premières couches de peintures, étant détériorées et servant de base aux nouvelles couches de peinture, chaque nouvelle couche de peinture ne peut être durable dans la mesure où le support d’accroche est de mauvaise qualité.
  • D’autre part, l’accès à la piscine et plus particulièrement la pente d’accès à l’eau et les bordures de la piscine sont très glissantes et présentent un risque certain d’incident. Une solution antidérapante doit donc être mise en œuvre.
  • Enfin, la piscine est construite sur un sol argileux et instable. Le grand bassin s’est donc fendu, d’année en année, en son centre, présentant de fait des fuites d’eau.

Il n’y a donc pas d’autres solutions que de décaper les deux bassins afin de retrouver un support d’origine sain sur lequel pourra être apposé un nouveau revêtement permettant de satisfaire aux contraintes suivantes :

  • Améliorer de manière durable la qualité et la sécurité de la piscine municipale ;
  • Remedier aux problèmes d’étanchéité de la structure ;
  • Etre antidérapant aux endroits stratégiques ;
  • Etre durable, ne nécessitant pas un entretien annuel récurrent et coûteux ;
  • S’adapter avec aisance à la forme si particulère de la piscine ;
  • Présenter un rapport qualité / prix des plus avantageux par rapport aux autres types de revêtement.

La mise en sécurité de la piscine en quelques étapes …

2009 : Etudes des différentes techniques, supports de revêtement et des offres financières permettant de satisfaire aux contraintes ci-dessus énoncées ;
2009 : Sélection de l’entreprise « Piscines Pierre MULOT » ;
2009 : Début des travaux ;
2009 : Fin des travaux.

La mise en sécurité de la piscine en quelques photos …

Une opération co-financée avec…

logo_2