Commune de Murs dans le Vaucluse département 84

Un patrimoine géologique d’une grande richesse

Le village de Murs se situe en bordure d’un fossé d’effondrement rempli par des roches argileuses et calcaires oligocènes. Le fossé d’effondrement de Murs orienté nord-est sud-ouest, s’est mis en place à l’Oligocène, il y a environ 30 millions d’années. Les affleurements oligocènes sont dominés par les calcaires crétacés qui bordent le fossé.

Les sites oligocènes de Murs sont surtout connus des paléontologues pour leur richesse en fossiles d’animaux et végétaux, parfois exceptionnels et rarissimes.

Chantier de fouilles sur le gisement de Murs © Stéphane Legal

Réserve naturelle
géologique

Le gisement des calcaires en plaquettes « le Puy » est classé et protégé depuis 1987 par la réserve naturelle géologique nationale du Luberon. Le gisement se situe dans des calcaires en plaquettes de l’Oligocène (environ -30 millions d’années) qui ont livré de nombreux fossiles de poissons (Dapalis macrurus et Prolebias goreti) ainsi que des débris de végétaux fossiles. Sur ce site, s’applique la règlementation de la réserve naturelle : l’extraction et le ramassage de fossiles et minéraux sont strictement interdits.


Pour en savoir plus

CLIQUEZ ICI

Gisements à mammifères fossiles

Le site à mammifères fossiles de Murs est surtout connu des paléontologues pour avoir livré du matériel extrêmement bien préservé d’une nouvelle espèce de petit périssodactyle (le groupe des chevaux, rhinocéros et tapirs), Plagiolophus huerzeleri, dont Murs est le gisement de référence.

Ce site a d’abord été fouillé dans les années 1920 puis en 1938. Depuis 2017, de nouvelles recherches en collaboration avec le Muséum d’Histoire naturelle de Bâle et le Jurassica Museum ont permis de relocaliser ce site : de nombreux nouveaux fossiles âgés de plus de 30 millions d’années ont ainsi pu être découverts.

Pour en savoir plus

CLIQUEZ ICI

Dalle calcaire à
microcodium et silex

La dalle de calcaires urgoniens de la région de Murs a été profondément corrodée à l'Eocène. Cette altération d'origine microbiologique a rendu tendre et friable ces niveaux de calcaires riches en silex. Ces silex étant ainsi facilement extraits de la roche ont été taillés sur place dès le paléolithique pour la fabrication d’outils en particulier les « maillets » de Murs puis par la suite pour la fabrication de pierre à fusil. La roche formée par l’accumulation de débris de microcodiums (microcodiomite) a servi de matériaux de construction pour l’édification de l’Abbaye de Sénanque.